L’histoire du durag : comment est-ce devenu culturel ?

L’histoire du durag : comment est-ce devenu culturel ?

L’histoire du durag : comment est-ce devenu culturel ?

Observant depuis quelques années, la recrudescence du durag comme accessoire favori auprès des jeunes afro descendants, nous avons décidé de nous intéresser de plus près à cet effet de mode. Pour expliquer l’évolution et retracer l’histoire du durag, accessoire très prisé, notamment auprès des amateurs de waves, il est important, voir nécessaire de remonter aux origines de ce produit.
Avant toute chose, il faut savoir que le durag a connu plusieurs appellations au fil du temps dont les plus populaires sont wavecapdoorag, dewrag ou encore do-rag.
Nous avons donc parcouru la toile afin de recueillir des informations dessus et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’invention du durag est difficilement attribuable à un individu.

 

 L’histoire du Durag : à l’origine, un signe d’oppression

 

Dans l’histoire, à l’époque de l’esclavage, le durag était présenté pour certains comme étant un objet d’oppression qui, d’après Vogues UK, était une « méthode pour supprimer la beauté des femmes noires » et constituait un signe ostentatoire d’assujettissement.

En juin 1966, le journal Akron Beacon publie l’un des premiers articles évoquant le durag qui s’écrivait alors « do rag » qui le décrivait comme étant « une bande de tissu portée autour du front comme un bandeau pour maintenir les cheveux en place ».

 

Qui est l’inventeur du Durag ?

 

Dans l’article datant du 14/05/2018 titré «The durag, Explained » paru dans le New York Time, il est précisé qu’il n’existe pas d’inventeur spécifique du durag. Cet article mentionne un certain Darren Dowdy, Président de la société So Many Waves qui affirmerait que son père, William J. Dowdy serait l’inventeur du durag, que cet objet faisait partie d’un kit de coiffure qu’il commercialisait. Son but était de maintenir les cheveux en place après les avoir brossé et les protéger. So Many Waves est reconnu pour avoir commercialisé les premières versions de durag en 1979 sous l’appelation « Tie-down » qui se traduit par « attacher ».

 

La popularisation du Durag par les artistes hip-hop

 

Quoi qu’il en soit, dès les années 70, le durag est dans un premier temps utilisé par la communauté noire pour des raisons fonctionnelles. Tout d’abord, la première fonctionnalité était la fixation des cheveux et leur protection. C’est plus tard dans les années 90 qu’il est devenu un symbole dans la culture noire devenant ainsi un accessoire à part entier. Il sera ainsi popularisé par le hip-hop notamment par des rappeurs tels que Memphis Bleek, Jay-Z, Nelly, Ja Rule, 50 cent et Eminem. C’est ainsi que le mouvement du durag prend de l’ampleur dans les quartiers noirs américains alors qu’il est encore loin d’intéresser le secteur de la mode. Il va cependant connaître de nombreuses critiques et sera associé au gang. Il sera même interdit pendant longtemps dans de nombreux établissements et par des organisations telles que la National Football League (NFL) et la National Basketball Association (NBA).

 

Le Durag et la Mode

 

Autrefois ignoré par les grandes marques, ce que l’on appelle également la wavecap suscite de plus en plus un intérêt dans le monde de la mode et principalement du luxe. Cela s’explique notamment par le fait que beaucoup d’artistes hip-hop sont devenus des égéries de grandes maisons de coutures. Des célébrités comme Solange Knowles, janelle Monae ou encore Rihanna qui apparaissait cette année en couverture de Vogue UK coiffée d’un durag, ont données encore plus de visibilité à ce mouvement. On se rappelle également, le rappeur originaire de Californie, Guapdad 4000, qui portait un durag de 3 mètres de long conçu par FADED NYC lors des Grammy Awards 2020. Aujourd’hui vous pouvez vous procurer des durag Gucci, durag Fendi, durag bape, durag Louis Vuitton, durag chanel…

 

Vous voulez avoir les 360 waves ?

Vous voulez avoir les 360 waves ?

Voici votre Ebook GRATUIT à télécharger.

Entrez votre Email et cliquez sur le bouton.

Votre demande a été prise en compte. Veuillez consulter votre boîte Email.